http://www.reseau-dda.org/
  • Erreur de chargement du module You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near 'AND falang_content.published=1 AND falang_content.reference_id IN(401,420,421' at line 4 SQL=SELECT falang_content.reference_field, falang_content.value, falang_content.reference_id, falang_content.original_value FROM rdda_falang_content AS falang_content WHERE falang_content.language_id= AND falang_content.published=1 AND falang_content.reference_id IN(401,420,421,422,423,424,425,473,478,479,480,482,483,484,485,486,487,491,492,493,494,512,513,518,556,525,531,532,533,534,535,536,538,539,559,579,580,583,582,584,585,643,653,586,588,589,590,591,602,603,604,605,606,607,608,609,610,642,649,650,651,652,654,655,656,657,658,659,660,661,662,663,666,667,668,669,240,239,238,237,242,241,174,394,395,397,180,396,184,175,252,256,418,445,446,447,519,130,1,160,101,115,129,116) AND falang_content.reference_table='modules'
Retour sur Focus

Maru Ao

Aurélien Mauplot
les arts au mur artothèque (Pessac), Quartier Rouge (Felletin), L’atelier Les Michelines (Felletin) Documents d’artistes Nouvelle-Aquitaine

2019
Sérigraphie 35 exemplaires publié le 14 Mai. 2019
Maru Ao, 2019 Maru Ao, 2019 sérigraphie et impression numérique sur papiers 50 x 50 cm



Maru Ao
. Néologisme issu du polynésien à traduire par Les ombres du monde présent.
Superposition de deux photographies paysagères. Le granit recouvrant l'iceberg, flottant et perdu dans un océan glacial, métaphore onirique de la disparition des banquises et de l'apparition des falaises.


À l’occasion de l’exposition ÉCLIPSES, une édition sérigraphique – interprétation libre autour du mot « éclipse », a été conçue par les artistes Laurie-Anne Estaque et Aurélien Mauplot, en collaboration avec l’atelier Les Michelines. Cette production inédite intervient dans le cadre du lancement de la collection ÉCLIPSES, initiée par Quartier Rouge. La recherche menée par les artistes pour la création de ces éditions est documentée numériquement en collaboration avec Documents d’artistes Nouvelle-Aquitaine. L’exposition à l’artothèque, du 24 mai au 22 septembre 2019, présente ces sérigraphies ainsi que des œuvres récentes de Laurie-Anne Estaque et Aurélien Mauplot, et propose un dialogue entre ces deux arpenteurs de signes, deux explorations phénoménologiques, deux poétiques de l’espace.

Ce projet intervient dans le cadre d’un partenariat entre les arts au mur artothèque, Quartier Rouge, L’atelier Les Michelines, Documents d’artistes Nouvelle-Aquitaine. Une action du contrat de filière arts plastiques et visuels Nouvelle-Aquitaine.



La documentation de la recherche a été réalisée à partir d’un texte de Bertille Leplat suite à un entretien avec Aurélien Mauplot, le 12 avril 2019. Un ensemble d’images présentent les différentes étapes du travail mené par l’artiste. Une captation vidéo de l’œuvre en cours de production clôture le Focus sur ce projet singulier.



Cela fait plusieurs années qu’Aurélien Mauplot est concentré sur la recherche et l’accumulation de preuves de l’existence d’une île : Moana Fa’a’aro. Déjà archéologue et cartographe, photographe du hasard et déterreur de coutumes, ÉCLIPSES le voudrait astronome. Seulement voilà, nul ne peut affirmer que la lumière des éclipses parvient jusqu’à cette île.


01
Vue de l'atelier. Mur de recherches.
Reproduction pour une étude,
Les impatiences (série des vents), 2015
crayon sur photographie d'archive
25 x 18,5 cm, 2015.


Archéologie de l’archéologue ; ce que l’on trouve dans l’atelier d’Aurélien, à gauche au bout du chemin :
des lavis qui ont passé la nuit dehors,


02   03 
Les eaux obscures #1 et #2, 2018
acrylique et neige sur papier
21 x 29,7 cm



un sac exprès pour faire rouiller le papier
Le tour du monde en 80 jours en 331 feuillets séparés
des recherches éparpillées sur la cartographie des vents et des courants marins
l’évidence qu’un rendez-vous de travail approche et qu’ÉCLIPSES ne peut être éclipsé.



04
Vue de la bibliothèque personnelle de l’artiste, Saint-Frion, 2019.


05
Vue de l'atelier. Livre d'exploration en Antarctique.




Et lors de ce rendez-vous…
Ce duo de sérigraphies est le premier d’une collection qui promet d’être longue et déterminée : s’agira-t-il d’étendre les recherches autour de Moana Fa’a’aro ou bien de l’éclipser partiellement et de flatter cette introduction en allant au plus près du terme, ou tout au moins de ce qu’il évoque en matières et lumières d’apparitions / disparitions?

De la certitude de mener les recherches sur les vents et marées jusqu’à l’atelier de sérigraphie, naît un autre possible : abandonner l’île pour quelques années lumières (qui sait comment le temps y est compté?), et redevenir terrien.



06
Les Impatiences
(série des glaces), 2018

acrylique sur photographie d'archive


Si Aurélien revient sur terre d’une nage déterminée, il se trouve vite - quelque part au sud - confronté à un iceberg, qui fond à vue d’œil. D’après ce constat, il prend une décision : l’écologie sera centrale dans son travail d’ÉCLIPSES.
Les disparitions seront celles des glaces de l’Antarctique, les apparitions, du granit qui affleure.

Vivant quotidiennement à la fois avec une très grande affiche de Michel François de deux grands blocs rocheux, et une bibliothèque pleine de livres des années 80, une imagerie d’aventures en terres glaciaires, l’idée d’une superposition roche / glace lui vient. La photo d’une roche granitique prise par ses soins lors d’une promenade sur le plateau de l’Aubrac et une image choisie dans un des livres de la bibliothèque, feront la paire.

Quant à la réalisation, il y aura : - d’abord un fond bleu, dense, - l’image de glace blanche, et apposée dessus - une feuille de calque également sérigraphiée de la photographie de roche lozérienne et de son oiseau.



07
Vue de l'atelier Les Michelines. Palette de recherche de couleurs.


08
Vue de l'atelier. Etude pour tramage.



09
Vue de l'atelier. Recherche de couleurs, positif/négatif.





Il dit avoir fait le tour du monde pour trouver un papier déjà vieux, mais qu’il suffit de laisser passer le temps pour que le papier le devienne de lui même. Le plus souvent, les choses se passent quand on ne s’attend à rien.


  • mauplot1
    1/5
    Vue de l'atelier.
    Recherche de superposition.
  • mauplot2
    2/5
    Vue de l'atelier Les Michelines.
    Séchage.
  • mauplot3
    3/5
    Vue de l'atelier Les Michelines.
    Table d'insolation.
  • mauplot4
    4/5
    Vue de l'atelier Les Michelines.
    Cadre insolé.
  • mauplot5
    5/5
    Épreuve.
    Sérigraphie 50 cm x 50 cm





Film réalisé par Bertille Leplat au sein de l’atelier de sérigraphie Les Michelines (Felletin).


> Consulter le dossier d'Aurélien Mauplot sur Documents d'artistes Nouvelle-Aquitaine