http://www.reseau-dda.org/
icone-header-compacticone-header-compact
INSCRIPTION à LA NEWSLETTER
Recevez par email les actus et les informations
 
Newsletter
Retour sur Focus

La collection

Julie C. Fortier Œuvre inédite pour "Le temps de l'audace et de l'engagement - De leur temps (5)" à l'Institut d'art contemporain, Villeurbanne/Rhône-Alpes,
2016
Production/Collection Alain Le Provost publié le 03 Mar. 2016
Vue de l'exposition Le temps de l'audace et de l'engagement - De leur temps (5) - Collections privées françaises, IAC, Villeurbanne Vue de l'exposition Le temps de l'audace et de l'engagement - De leur temps (5) - Collections privées françaises, IAC, Villeurbanne Photo : © Blaise Adilon

À PROPOS DE L'ŒUVRE

La première fois lui procurera une émotion inédite. Il y distinguera peut-être un accord subtil de satisfaction et de vertige. Par ce geste, il se sera démarqué des autres spectateurs, franchie la distance de sécurité. L’expérience esthétique lui est désormais réservée. Car il la possède. Et, tout en savourant ses effets immédiats, il considérera la portée de cette transgression dans sa vie d’amateur : il a consommé sa passion. Il laissera passer un peu de temps avant de recommencer. Puis cette fantaisie deviendra une chère habitude et un irrépressible besoin. Les prises seront de plus en plus rapprochées. Dès qu’il sentira monter en lui cette fièvre, dans l’atmosphère saturée d’une foire, il enverra quérir son flacon, pressera une fois pour que s’échappe le petit jet, plongera son visage dans sa pochette de soie, et pendant cette courte échappée, retrouvera l’odeur familière de l’accomplissement. En quelques minutes elle aura disparu. Mais cette fuite complice lui suggère de poursuivre le projet déraisonnable de fonder un patrimoine de cette consistance.

Julie Portier

 

 

 

Les collectionneurs ont parfois des drôles d'idées. Celle de créer un parfum intitulé la collection a été une stimulante source de paradoxes. Le parfum est par nature volatile, mais cette fois, je le voulais extrêmement fugace, insaisissable voire éblouissant comme l'est, pour moi artiste, la compulsion du collectionneur. Grâce au chimiste Olivier David de l’institut Lavoisier à l’Université de Versailles, j’ai pu découvrir une panoplie de molécules délaissées habituellement par les parfumeurs. Trop éphémères, difficilement maîtrisables, elles ont constitué une partie de la composition qui offre une expérience olfactive exceptionnellement fugitive. 
Julie C. Fortier

 

 

la collection, Julie C. Fortier, 2016
Eau de toilette à vaporiser sur une pochette de soie
édition de 25 exemplaires + 5 EA
Réalisée avec le soutien généreux d’Alain Le Provost
Texte : Julie Portier
Remerciements : Dr. Olivier R.P. David, Institut Lavoisier, Université de Versailles et Aptar Beauty + Home
Ingrédients : alcohol denat, aqua, parfum
Inflammable. Ne pas avaler. Ne pas vaporiser sur la peau. 60ml

 

 

L’OPINION DU COLLECTIONNEUR PRODUCTEUR

"Quand après 30 ans de collectionnite il m'est proposé de réaliser une production, ma première réflexion a été de me dire : mais quel sens donner à cette compulsion ? Pourquoi année après année, œuvre après œuvre, continuer à collectionner ? Le mieux était de demander à une artiste de se pencher sur ce symptôme. Si ma première idée était de mettre un terme à ma collection en la mettant en bouteille comme Duchamp avait mis l'Air de Paris en ampoule, il est vite apparu qu'un parfum à l'odeur de térébenthine ne ferait que m'intoxiquer. Plus subtilement, Julie C. Fortier a joué sur cette idée de compulsion que tout collectionneur ressent pour réaliser un parfum qui dans son essence même contiendrait l'idée d’addiction. Si, pour reprendre la belle expression duchampienne de Julia Kristeva, le collectionneur est le célibataire de l'art, sa collection a le parfum de la récidive.

Alain Le Provost

 

* Textes extraits du catalogue Le Temps de l’audace et de l’engagement – De leur temps (5), édition ADIAF – SilvanaEditoriale, 2016.

 


> Consulter le dossier de l'artiste sur le site de Documents d'Artistes Bretagne