http://www.reseau-dda.org/
icone-header-compacticone-header-compact
INSCRIPTION à LA NEWSLETTER
Recevez par email les actus et les informations
 
Newsletter
Retour sur Carnets de résidences

Thomas Tudoux

  • Carnet de résidence
  • Saison « Battre la campagne », La Criée
  • - Centre hospitalier Guillaume Régnier -
  • Rennes, France
  • publié le 07 jan. 2016
Thomas Tudoux

RYTHME - Thomas Tudoux

 

RÉSIDENCES D’ARTISTE

Centre Hospitalier Guillaume Régnier, Rennes - Janvier à Mars 2015

 


Dans le cadre de la saison « Battre la campagne », La Criée - centre d'art contemporain de Rennes invite l’artiste Thomas Tudoux à développer un projet de création au Centre Hospitalier Guillaume Régnier, avec les personnes en soin du pôle G04 de Rennes et Fougères. La recherche artistique de Thomas Tudoux prend de multiples formes et nous invite à poser un regard distancié sur notre société de l’efficacité et de la performance.

 
Rythme PowerPoint1-web

 


UN RYTHME ALTERNATIF


La proposition de résidence a attiré l’attention de Thomas Tudoux sur un point précis : alors que l’accélération constante de notre société est toujours présentée comme une nécessité, nous la subissons chaque jour un peu plus comme une pression. Dans ce contexte, le CHGR propose aux personnes en soin une coupure franche dans ce rythme de vie. Cette pause imposée, souhaitée ou contrainte, est la base de la recherche développée pendant la résidence : les personnes du pôle G04 sont invitées à décrire ce rythme alternatif.


Rythme PowerPoint2-web


DECRIRE CE RYTHME

Pour décrire ce rythme de vie, les participants sont invités à prendre en note ce qu’ils font, voient ou ce à quoi ils pensent, toutes les 30 minutes pendant une journée. L’objectif est de décrire l’infraordinaire : ne pas se caler sur l’événement, le remarquable, mais rendre compte factuellement de ce qui se passe pendant ce laps de temps.


Rythme PowerPoint3-web


CINQ OUTILS DE PRISE DE NOTE

La période à décrire est courte, la prise de note doit l’être aussi. Nous empruntons donc aux formes brèves utilisées aujourd’hui dans les nouvelles technologies et dans le micro-blogging. Ainsi la note est réduite et les outils diversifiés. 5 journées sont décrites, une par outil :

  • - Tweet (messages brefs limités à 140 caractères) ;
  • - instagram (application et service de partage de photographies) ;
  • - Vine (application et service de partage de vidéo de 6 sec en boucle) ; - Smiley (courte figuration symbolique d’une émotion utilisée dans un texte) ;
  • - GpS (système de géolocalisation)


La mise en commun de l’ensemble des données recueillies permet d’obtenir un journal de bord polyphonique et multimédia du service G04.


  • RythmeTweet1
    1/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet2
    2/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet3
    3/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet4
    4/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet5
    5/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet6
    6/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet7
    7/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet8
    8/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet9
    9/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet10
    10/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet11
    11/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet12
    12/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet13
    13/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet14
    14/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet15
    15/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet16
    16/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet17
    17/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet18
    18/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet19
    19/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet20
    20/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet21
    21/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet22
    22/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet23
    23/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet24
    24/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeTweet25
    25/25. Thomas Tudoux, Rythme - Tweet, 2015. © courtoisie de l'artiste

  • RythmeInstagram1
    1/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram2
    2/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram3
    3/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram4
    4/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram5
    5/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram6
    6/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram7
    7/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram8
    8/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram9
    9/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram10
    10/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram11
    11/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram12
    12/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram13
    13/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram14
    14/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram15
    15/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram16
    16/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram17
    17/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram18
    18/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram19
    19/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram20
    20/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram21
    21/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram22
    22/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram23
    23/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram24
    24/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram25
    25/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeInstagram26
    26/26. Thomas Tudoux, Rythme - Instagram, 2015. © courtoisie de l'artiste

  • RythmeSmiley1
    1/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley2
    2/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley3
    3/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley4
    4/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley5
    5/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley6
    6/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley7
    7/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley8
    8/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley9
    9/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley10
    10/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley11
    11/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley12
    12/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley13
    13/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley14
    14/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley15
    15/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley16
    16/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley17
    17/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley18
    18/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley19
    19/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley20
    20/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley21
    21/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley22
    22/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley23
    23/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley24
    24/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley25
    25/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley26
    26/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley27
    27/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley28
    28/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley29
    29/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeSmiley30
    30/30. Thomas Tudoux, Rythme - Smiley, 2015. © courtoisie de l'artiste

            

  • RythmeGPS1
    1/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS2
    2/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS3
    3/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS4
    4/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS5
    5/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS6
    6/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS7
    7/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS8
    8/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS9
    9/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS10
    10/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS11
    11/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS12
    12/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS13
    13/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS14
    14/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS15
    15/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS16
    16/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS17
    17/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS18
    18/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS19
    19/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS20
    20/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS21
    21/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS22
    22/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS23
    23/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS24
    24/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS25
    25/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS26
    26/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS27
    27/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS28
    28/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS29
    29/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS30
    30/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste
  • RythmeGPS31
    31/31. Thomas Tudoux, Rythme - GPS, 2015. © courtoisie de l'artiste


 


 

 

RYTHME, par Thomas Tudoux 

Mon intérêt pour ce type d'institution (un centre hospitalier) réside dans le renversement complet de la contrainte temporelle exercée par notre notre société. Mes choix plastiques très stricts sont là pour signifier ce cadre omniprésent bien que différent. Cependant, par le biais de cet exercice, le sentiment général des personnes en soin semble justement être une réappropriation de leur temps, chacun donnant sa vision personnelle, essayant chaque demie-heure de présenter son quotidien à travers des éléments esthétiques, singuliers, ou des créations. Il s’agit pour elles, dans le cadre même d’une contrainte plastique, de porter un regard particulier sur leur environnement et d’en devenir un peu plus les acteurs. Il s’agit concrètement de faire un journal - non pas d’un voyage - mais celui d’une halte.

Le réseau social low-tech mis en oeuvre pour la résidence a été pensé initialement pour répondre à l’impératif de créer des formes courtes - on peut noter ici le paradoxe de décrire avec des simulacres d'outils hyperactifs un rythme de vie qui ne l'est pas - ce n'est qu'une fois toutes les données récoltées que j'ai vraiment eu la sensation d'avoir créé une sorte de Big Data.
Mais loin de ce type de surveillance, Rythme GPS (par exemple) me semble plus proche de la poésie des lignes d'erres de Deligny en ce qu'il propose une autre possibilité de récit. En y regardant de plus près, on constate que les éléments produits ici ne rejoignent pas les représentations narcissiques que l’on retrouve communément comme modalité d’interaction principale des réseaux sociaux. Tout est fait à la main, ensemble, à partir de carnets et d'outils simples dans un climat de confiance. À partir du personnel, voire de l'intime, on aboutit à un projet collectif.
Aussi, toutes ces données accumulées ne sont pas là pour être analysées, mais pour raconter autrement, réfléchir à nos rythmes de vie en se demandant ce qu'on veut faire de notre temps, ce qu'on peut faire de notre temps et finalement ce qu'on fait de notre temps.

Dans Rythme, comme dans la quasi totalité de mon travail jusqu'à présent mon attention s'est portée sur la contrainte, la pression sociale ou le stress individuel. Dans un projet à venir, j'aimerais changer de position et travailler au contraire sur le temps libéré en m’intéressant par exemple aux retraités en tant que personnes libérées de l'emploi.

 


 

L’artiste présente pendant la résidence l’installation Rythme - journal de bord (du 2 avril au 14 juin 2015 dans la salle d’attente du pôle G04 du CHGR), puis il réalise l’édition Rythme qui condense l’ensemble des données récoltés sous la forme d’une édition déployable en installation.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la Convention Culture Santé de la Criée et du CHGR. Il reçoit le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication / Drac Bretagne et de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Bretagne.

 

> consulter le dossier de Thomas Tudoux sur le site de Documents d'artistes Bretagne